Shakhtar Donetsk : organisation sur les sorties de but

Proposition d’analyse d’Illies Lebrunconsacrée à l’organisation du Shakthar Donetsk de Roberto De Zerbi sur les sorties de but.

Les matchs utilisés :

  • Sherrif – Shakhtar (LDC – Journée 1)
  • Shakhtar – Inter Milan (LDC – Journée 2)
  • Shakhtar – Real Madrid (LDC – Journée 3)

Sortie de but : fixation et attraction pour créer des espaces dans les Zones de lumière

De Zerbi n’a pas mis longtemps à mettre sa patte sur le Shakhtar, notamment sur les sorties de but (5.50 m). L’idée principale est de créer des espaces pour les joueurs profonds en manipulant les lignes adverses. Le Shakhtar possède différentes options en jeu court ou long, pour surpasser la pression sur les sorties de but, avec une structure en GK+4+2, où les latéraux occupent la périphérie. Le rôle du GK est fondamental, car il permet de connecter les joueurs dans les Zones de Lumière. Les attaquants du Shakhtar offrent de l’amplitude et de la profondeur en fixant le rideau transversal profond le plus haut possible, pour offrir des Zones de Lumière profondes aux récepteurs potentiels.

Mais surtout cette équipe utilise l’axe longitudinal dans les deux sens. Si tout le monde utilise la profondeur en direction du but adverse, le Shakhtar n’hésite pas à jouer de la profondeur jusqu’aux confins de leur propre surface de réparation. 

Option 1 : attraction + jeu long

Configuration à T0 : Sur cette configuration momentanée du jeu, nous pouvons observer la structure des joueurs du Shakhtar, qui attirent 5 joueurs madrilènes à l’entrée de la surface grâce au positionnement des latéraux, relativement bas et proches des couloirs intermédiaires. L’objectif semble être de vouloir concentrer la structure de la 1ère ligne de pression adverse. Les pivots du Shakhtar se situent en dehors de la surface afin de donner de l’espace aux centraux et au gardien, tandis que les attaquants fixent le rideau transversal profond adverse très haut, afin de générer des Zones de Lumière larges et profondes.

T+3 secondes : Trubin (GK) joue un ballon piqué par-dessus la ligne de pression adverse, vers les Zones de Lumière où Fernando apparaît.

T+6 secondes : Fernando reçoit le ballon dans la Zone de Lumière, faisant tomber Militao pendant que Pedrinho aimante Alaba. Le rideau transversal profond se déchire, rendant la profondeur exploitable pour les excentrés via des courses rentrantes depuis les couloirs extérieurs, vers les couloirs intermédiaires. À noter également l’aide de 3e Homme avec la disponibilité d’Alan Patrick, qui illustre ici, un concept incontournable du jeu proposé par l’équipe de De Zerbi.

Option 2 : attraction + jeu court

Configuration à T0 : Constitution du GK+4+2. Le défenseur central gauche (Matviyenko) réalise la première passe au GK, afin d’attirer le premier attaquant milanais.

T+3 secondes : Dzeko tombe dans les filets de la première passe de Pyatov, réalisée le plus tard possible vers Matviyenko afin de lui offrir un crédit temps important, ce qu’Alan Patrick a bien compris en indiquant à son gardien où jouer. À noter la structure en carré afin d’assurer la maîtrise collective du ballon autour de Dzeko

T+5 secondes : Matviyenko possède désormais plusieurs options :

  • Option 1 : jouer de manière indirecte vers l’arrière vers le GB.
  • Option 2 : jouer de manière directe vers les Zones de Lumière, par une passe diagonale à contresens de l’adversaire. L’aide au porteur d’attraction de Maycon aimante son adversaire direct, libérant un espace à exploiter pour son partenaire Tété qui apparaît dans la Zone de Lumière.

T+9 secondes : Le ballon traverse les lignes adverses jusqu’à Tété par une passe de type « fixée retardée », comme conceptualisé par Yann Kervella (NOSOTROS, 2021) : les distances d’élimination les plus lointaines sont possibles grâce à une surface de contact de l’arrête du pied de frappe et un chemin de frappe sous le niveau du genou de la jambe d’appui. À la réception du ballon, Tété a la possibilité d’interagir avec Maycon qui vient créer une aide au porteur de 3e Homme, en soutien, mais il peut également se mettre dans le sens du jeu.

A RETENIR

  • Variabilité dans la sortie de balle avec utilisation de 2 options (longue et courte)
  • Utilisation de l’axe longitudinal dans les deux sens (vers leur but et vers le but adverse)
  • Agrandissement des Zones de Lumières en largeur et en profondeur
  • Fixation et attraction, afin de manipuler les lignes adverses, pour accéder de manière favorable aux Zones de Lumières.

RESSOURCES UTILISÉES

Cette analyse vous a plu ? Ne vous arrêtez pas en si bon chemin 👇

Apprenez à utiliser les principes clés du Jeu de Position